Le choix du statut juridique pour son entreprise est un des moments les plus importants de la création d’entreprise. C’est assez compliqué car plusieurs points essentiels doivent être pris en compte : comptabilité et fiscalité, nombre d’associés ou investisseurs… Découvrons ensemble les différents éléments qui conditionneront le choix de votre statut d’entreprise.

Points essentiels du choix du statut juridique

Parmi le choix de statut qui s’offre vous, il y a l’entreprise individuelle, la SARL, l’EURL, la SAS, la SASU. Voilà les différents types de statuts existants et à vous de décider le type qui correspond le mieux à la société que vous allez mettre en place.

Une fois que vous avez fait votre choix, il faut se concentrer sur le nombre d’associés que vous aurez. Si vous êtes plus de deux, et votre activité est de type commercial, vous avez le choix entre le statut SARL ou SAS. Si votre activité est dans l’immobilier ou libérale, vous allez mettre en place une société civile. Si vous vous lancez tout seul dans la création de votre entreprise, vous pouvez choisir le type de statut qui vous convient le mieux : entreprise individuelle, EIRL, autoentrepreneur, unipersonnelle.

 Par rapport au patrimoine privé que vous souhaitez protéger lors de la création de votre entreprise, il serait mieux que vous optez pour le statut vous permettant de limiter votre responsabilité. Ainsi, vous avez le choix entre SARL, EURL, SAS, EIRL ou SA.

Parmi les choses importantes à faire, vous devez également vous poser certaine question par rapport à votre statut. Le choix que vous optez vous imposera-t-il une restriction qui vous oblige à vous orienter vers un statut précis. Si vous prévoyez ou non de faire ou non un montage financier, juridique, fiscaux… il est nécessaire de savoir dès la création l’impact que cela aura sur le choix de statut que vous réaliserez. Le schéma de sortie des revenus doit également être murement réfléchis.