Lors du processus d’achat ou de vente d’une maison en Corse, l’une des étapes nécessaires consiste à calculer la valeur de la propriété. Le calcul de la valeur d’une propriété n’est pas quelque chose de simple. Dans cet article, nous allons voir ensemble comment est calculée la valeur marchande d’un bien immobilier en Corse et quels sont les facteurs à prendre en compte. Commençons dès maintenant !

L’importance de faire appel à une agence immobilière en Corse

Lorsque vous souhaitez évaluer une maison dans le but de l’acheter ou de la vendre, vous devez penser à faire appel à des professionnels. Le marché de l’immobilier en Corse évolue rapidement et dépend de nombreux facteurs. Nous vous recommandons donc de faire appel à une agence immobilière pour faire évaluer un bien. Rendez-vous sur maximmobilier.fr pour une estimation de qualité.

Valeur marchande

Pour calculer la valeur marchande, il faut multiplier la surface du bien par le prix au mètre carré en tenant compte des coefficients de pondération. Une mauvaise estimation de la valeur du bien peut conduire à fixer un prix trop élevé et à allonger le délai de vente. Si, au contraire, le prix est trop bas, le risque est de vendre rapidement à un prix trop bas et de ne pas tirer suffisamment d’argent de la maison. Connaître la méthode de calcul vous permettra également d’entrer plus facilement en relation avec un professionnel et de comprendre plus précisément son évaluation du bien.

Le calcul des surfaces

En premier lieu, vous devez calculer la surface exacte du bien immobilier. La surface du bien immobilier comprend toutes les surfaces couvertes, les surfaces pondérées (telles que les terrasses et les balcons) et les parts en pourcentage des surfaces annexes. Les surfaces non couvertes ou pondérées peuvent être comptabilisées de la même manière que les surfaces couvertes. Les surfaces pondérées sont les balcons et terrasses, les greniers, les cours et les jardins, les caves et les garages, les porches et les patios.

La valeur au mètre carré

La valeur au mètre carré tient compte de divers facteurs tels que la situation géographique (ville et quartier), l’état du bâtiment et d’éventuels travaux à prendre en compte. Les cotations immobilières sont des estimations liées à la valeur de la propriété et sont divisées par zones territoriales. Ces cotations fournissent des valeurs marchandes minimales et maximales, des valeurs locatives et sont différenciées par type de propriété et par état de conservation.

Les coefficients de pondération

Les coefficients de pondération sont la dernière variable à prendre en compte. Ces coefficients peuvent augmenter ou diminuer la valeur de la maison. Le premier type de coefficient est celui basé sur le plan (si le logement se trouve au rez-de-chaussée, au premier étage, etc). Un deuxième type de coefficient concerne l’état de la propriété. L’âge du bien joue aussi un rôle central, car il peut nécessiter une rénovation s’il est trop vieux. Les coefficients à ce sujet sont : à rénover, en bon état, maison rénovée, finement rénovée, nouvelle construction. Un autre coefficient concerne les systèmes de chauffage et de climatisation. Le dernier coefficient à prendre en compte est l’exposition et la vue.