L’exercice de l’activité de livreur par le biais d’une micro entreprise a vu le jour dès la survenance de la crise sanitaire de la covid. C’est à cette occasion qu’Ubers eat a lancé ce concept, permettant de se faire un peu d’argent. Avez-vous encore des doutes par rapport à ce concept ? Découvrez ici les bénéfices qu’il offre.

Avantages du statut d’auto-entrepreneur uber eat

Le principal avantage réside dans l’aisance à effectuer ses livraisons en deux roues, qu’il s’agisse d’un vélo ou encore d’un scooter. Le plus souvent, c’est à tort de penser qu’une livraison ne peut être effectuée qu’avec un vélo si on a le statut d’auto-entrepreneur. En effet, ce moyen ne représente qu’une option parmi tant d’autres, surtout pour ceux qui aiment ménager plus d’effort et qui ont le souci de préserver l’environnement. De la même manière que le capital pour commencer une telle activité est moindre, la législation en la matière est également légère. De ce fait, des pistes cyclables ont été conçues pour les conducteurs de vélo, ce qui vous facilitera largement la tâche.

La livraison peut également être réalisée grâce à un deux-roues motorisé, en l’occurrence une moto ou un scooter. Cependant, il est tout à fait envisageable de réaliser cette activité avec une voiture. Néanmoins, cette possibilité n’est pas au goût de toutes les plateformes. Avec le statut d’auto-entrepreneur Uber eats, vous êtes libre de choisir l’heure à laquelle vous décidez de travailler. Vous n’avez aucune explication à fournir à qui que ce soit et vous ne travaillez sous aucune contrainte. Tout ce que vous avez à faire c’est conduire vos deux roues et apporter la commande à bon port. Exercer en qualité d’auto-entrepreneur Uber Eats est une aubaine intéressante, surtout pour les jeunes étudiants. Si ces derniers aiment les challenges, ils pourront dès lors effectuer cette activité à temps partiel tout en gérant leurs cours.

Inconvénients d’un tel statut

Tout porterait à croire que la vie est rose en tant qu’auto-entrepreneur Uber Eats, ce qui n’est pas le cas. Tout d’abord, vous ne bénéficierez presque pas des avantages offerts par les droits sociaux. En effet, en cas de cessation d’activité, aucune allocation chômage ne vous est allouée. Vous ne percevrez pas non plus les indemnités journalières octroyées en cas d’arrêt maladie. S’agissant de votre cotisation à la retraite, votre chiffre d’affaires annuel doit atteindre un seuil donné. Par ailleurs, vous devez savoir que les revenus que vous percevrez avec un tel statut varient en fonction d’un certain nombre de critères. C’est notamment celui relatif à votre temps de livraison, à la période de l’année et surtout à votre niveau d’expérience.

Vos débuts dans cette activité seront difficiles en raison de votre manque d’expérience. Pour espérer avoir plus de courses, vous devrez être persévérant et régulier. Durant l’exercice de votre activité, vous serez également soumis aux contraintes liées à la météo. Vous devrez être disponible à tout moment, qu’il vente, qu’il neige ou qu’il pleuve. C’est l’un des moyens pour augmenter le nombre de vos courses. Tâchez d’être régulier pour les exécuter et vos statistiques seront au beau fixe.